Avec Joan Mulloy sur la route du café

Avec Joan Mulloy sur la route du café

Retour à la liste Compétition

Dimanche 27 octobre 2019, jour de départ ! Le départ de la Transat Jacques Vabre ! Nous partirons du Havre pour rejoindre, 4 350 miles marins plus tard, Salvador de Bahia au Brésil. Ce sera d'ailleurs la dernière course du championnat Imoca de l'année. Pour cette course en double, j'ai choisi la talentueuse irlandaise, Joan Mulloy. Nous sommes le seul duo 100% féminin engagé sur cette course qui ne compte d'ailleurs que très peu de duos mixtes, laissant la part belle aux duos masculins.

 

Fin août, nous nous sommes qualifiées pour la course après avoir effectué un parcours de 1 500 milles en Méditerranée. Cette navigation nous a permis de mieux nous connaitre à bord. Nous sommes très complémentaires. Joan a une manière différente de naviguer et apporte du rythme sur le bateau. Moi qui aime échanger et rythmer les manœuvres, ça me convient parfaitement. Et puis nous sommes animées toutes les deux par la même envie de progresser.

 

Au delà du défi sportif, la Transat Jacques Vabre sera une nouvelle occasion de réaliser d'autres missions environnementales et pédagogiques portées par mon association 4myplanet que j'ai crée en 2009 et dont le but est d'oeuvrer pour aider à la préservation des océans. La course au large et la protection des océans doivent aller de pair !

 

Un thermosalinographe vient d'être installé sur le bateau. Son rôle : collecter en surface des données de température et de salinité des océans. Ces indicateurs sont fondamentaux pour suivre l’évolution du changement climatique. Les données seront envoyées aux ingénieurs d’Ifremer, notre partenaire, dès notre arrivée au Brésil. Je poursuivrai également l'observation de la mégafaune marine et des sargasses, ces résultats seront partagés via Obsenmer.

 

Dans le cadre du partenariat entre l'IOC-Unesco et la classe Imoca, nous embarquerons à bord de 4myplanet une sonde Argo fournie par l'Ifremer que nous déploierons à un endroit précis pendant la course. Objectif : collecter des datas en profondeur qui seront mises à disposition de la communauté scientifique pour qu'ils puissent mesurer l’impact du réchauffement climatique sur les océans. 

 

Côté éducatif, un kit pédagogique sera très prochainement disponible en 3 langues (français, anglais et portugais) sur le site dédié à l'association www.4myplanet.org et sera téléchargeable et utilisé comme support pédagogique par les écoles et collèges, notamment des Alpes-Maritimes. Le 5 novembre, nous participerons à une visioconférence avec près de 600 enfants afin de raconter et d’expliquer la course au large et comment agir pour la préservation des océans et la biodiversité.

 

Nouveauté côté scientifique, je serai dotée d'un appareil qui va enregistrer mes données cardiaques. Cet appareil permettra à notre partenaire officiel, BIOTRONIK FRANCE, expert en télésuivi, d'étudier si les conditions très particulières d'une course au large (en particulier le sommeil fractionné) modifie le rythme cardiaque. Avec ses technologies, BIOTRONIK permet aux médecins et chirurgiens d’accompagner et surveiller leurs patients à distance. Embarqué avec moi à bord, l’appareil sera aussi testé dans des conditions extrêmes (humidité, froid, chaleur, etc.)

 

La Transat Jacques Vabre, un challenge sportif, éducatif et environnemental, je suis impatiente d'y être !

 

https://www.transatjacquesvabre.org/

 

Crédit Photo @MJ Liot / Aléa / TJV