LES ÉQUIPAGES MIXTES SUR LA TRANSAT JACQUES VABRE

LES ÉQUIPAGES MIXTES SUR LA TRANSAT JACQUES VABRE

Retour à la liste Compétition

LES ÉQUIPAGES MIXTES EN IMOCA, UN BEL EXEMPLE DE L'ÉGALITÉ HOMME-FEMME DANS LE SPORT D'ÉLITE

La Classe IMOCA a toujours compté des concurrents masculins et féminins, que ce soit dans les grandes classiques en solitaire comme le Vendée Globe ou la Route du Rhum, ou dans les courses en double comme la Transat Jacques Vabre.

La tradition des équipages mixtes sur la Transat Jacques Vabre remonte à 1999, lorsque Catherine Chabaud et Luc Bartissol ainsi qu’Ellen MacArthur et Yves Parlier l’avaient disputé. Depuis, l'IMOCA n'a cessé de démontrer que les hommes et les femmes peuvent courir au plus haut niveau de la course au large en équipage, sur un pied d'égalité.
 
Sur cette transat, les équipages mixtes comptent notamment les prétendants au podium Justine Mettraux et Simon Fisher à bord de 11th Hour Racing Team-Alaka’i. Ils partageront la ligne de départ ce dimanche avec Sam Davies et Nicolas Lunven sur Initiatives-Coeur, Isabelle Joschke et Fabien Delahaye sur MACSF, Manuel Cousin et Alexia Barrier à bord de Groupe SÉTIN-4myplanet, ou encore Louis Duc et Marie Tabarly aux commandes de Kostum-Lantana Paysage.

DEFIAZIMUT 2021 MFCP 16© MF COM & PROD

 

Depuis plusieurs années, Alexia Barrier est membre de la Classe IMOCA et a toujours été fervente partisane des équipages mixtes. Originaire d’Antibes, la "Finisheuse" du Vendée Globe, celle que l'on aperçoit souvent sur les pontons avec son fidèle labrador Nikka (le chien est resté à Antibes cette fois), affirme que les équipages mixtes sont une option très sympa de la discipline.
 
"C'est l'une des raisons pour lesquelles j'aime la course au large, car lorsque vous êtes une femme, vous pouvez rivaliser avec les hommes en étant à égalité ", explique-t-elle. "Pour moi, c'est juste normal d'être entourée d'hommes dans un environnement de compétition et de jouer le même jeu qu'eux en ayant les mêmes chances."
 
Alexia, actuellement à la recherche d'un sponsor principal pour l'aider à participer au Vendée Globe à bord d’un IMOCA à foils en 2024, estime que la Classe envoie un message fort. "Je pense qu'il est normal de courir ensemble et que cela devrait être le cas partout", poursuit-elle. "Dans la société d'aujourd'hui, nous avons de nombreux défis à relever pour les femmes et je pense que c'est un bon exemple, non seulement pour le sport et la voile, mais aussi pour la société dans son ensemble, comme moyen de promouvoir l'égalité entre les sexes".

"Je suis donc très fière d'être un exemple pour des jeunes filles ou des femmes qui aimeraient réaliser quelque chose", poursuit-elle, "et qui pensent peut-être que cela est réservé aux hommes, mais quand elles nous voient – avec des marins comme Sam (Davies), Isa (Joschke) ou Miranda (Merron) - elles peuvent voir que cela est possible."